Le poulet bien apprêté : de nouvelles façons de préféré l’aliment prefere de la famille.
Selon les statistiques, les Canadiens adorent le poulet. Au cours des 30 dernières années, la consommation de poulet par personne a augmenté de plus de 100 %. Cela n’a rien de surprenant, car le poulet est un choix de protéines sain et maigre. De plus, on le prépare partout dans le monde et il s’adapte à une multitude de gouts et de methodes de cuisson. Toutefois, peu importe les statistiques, il n’est pas facile de préparer la même viande jour après jour. Afin de vous aider, lorsque votre famille réclame encore du poulet pour le repas du soir, voici quelques outils qui vous permettront d’élargir votre répertoire de plats de poulet. D’abord, le fait de savoir quelle coupe de poulet convient le mieux à la méthode de cuisson choisie améliorera vos connaissances culinaires et sera une source d’inspiration pour vos repas. Puis, le fait d’apprendre comment conserver correctement le poulet vous permettra d’en acheter en plus grande quantité, ce qui est plus économique. Et enfin, essayez nos meilleures recettes de poulet pour la famille, et vos repas ne seront plus jamais monotones.
Différentes coupes, différentes méthodes
Un poulet entier peut être séparé en huit morceaux : deux morceaux pour chacune des ailes, la poitrine, les hauts de cuisse et les cuisses. Ces morceaux sont aussi offerts en emballages séparés, et souvent en versions désossées ou sans peau. Choisissez les options sans os, lorsque vous êtes pressé, car la viande désossée cuit plus vite. Choisissez les options sans peau, lorsque vous réduisez la consommation de gras dans votre alimentation. Chaque coupe a un temps de cuisson différent et convient mieux à certaines méthodes de cuisson. AILE – Les ailes conviennent mieux à la friture, à la cuisson au four, ou au mijotage pour des bouillons. POITRINE – Des poitrines entières sont idéales, pour des méthodes de cuisson rapide, comme les grillades, la cuisson au four, les sautés, ou le pochage pour éviter qu’elles ne s’assèchent. Les lanières désossées sont parfaites pour les sautés rapides. HAUT DE CUISSE ET CUISSE – La viande brune des hauts de cuisse et des cuisses est parfaite pour les méthodes de cuisson lente et longue, pour braiser la viande et pour cuire en ragoût ou en cocotte. Les hauts de cuisse désossés peuvent aussi être utilisés dans des sautés. POULET ENTIER – Un poulet entier sera idéalement cuit au four, braisé ou mijoté. C’est aussi un excellent choix économique, puisqu’il donne huit morceaux de viande. Séparez le poulet en rentrant de l’épicerie et congelez ou réfrigérez les différentes parties, pour vous en servir tout au long de la semaine.
Conservation du poulet
Pour prévenir les maladies d’origine alimentaires, les mêmes règles s’appliquent à tous les types de volaille.
  • Réfrigérez ou congelez le poulet en rentrant de l’épicerie. Les bactéries se multiplient vite, à la température de la pièce.
  • Utilisez le poulet réfrigéré dans les trois jours suivant l’achat.
  • Faites dégeler le poulet au réfrigérateur pendant la nuit. Ou, si vous manquez de temps, faites-le dégeler dans un évier rempli d’eau froide, que vous viderez deux ou trois fois pendant la décongélation.
  • Lavez bien vos mains, après avoir manipulé du poulet cru. Nettoyez toutes les surfaces qui sont entrées en contact avec le poulet et les jus.
SOURCES: Directives canadiennes sur la manipulation de la volaille